CHUTE DE CHEVEUX…STOP! OUI A LA REPOUSSE…

Les chutes de cheveux sont un motif fréquent d’inquiétude.

Petit Rappel physiologique : La chevelure humaine normale comporte en moyenne 100 000 cheveux. Leur croissance est d’environ 0,3 mm par jour, soit 1 cm par mois. La croissance pilaire est un phénomène cyclique qui se répète tout au long de la vie. Chaque cheveu évolue selon trois phases :

1/ B  la phase anagène : C’est la phase de la croissance ; le cheveu pousse pendant 2 à 5 ans, c’est la plus longue du cycle pilaire.


2/ La phase catagène : C’est une phase de repos où le cheveu cesse de grandir, mais reste en place pendant environ 3 semaines.


3/ La phase télogène : La dernière étape, Le cheveu meurt et se détache du cuir chevelu, pour laisser place à un nouveau follicule en phase anagène.

Cette croissance cyclique entraîne une perte entre 50 et 100 cheveux par jour. Cette chute physiologique passe en général inaperçue mais elle peut inquiéter en cas d'anxiété.

Comment se caractérise cette chute ?

On parle de chute de cheveux ou d’alopécie commune (calvitie) pour désigner l’alopécie pratiquement physiologique des hommes, qui est souvent familiale.
Il existe aussi une forme féminine, différente cliniquement et plus ennuyeuse esthétiquement et sur lequel nous allons nous concentré : c’es une chute occasionnelle qui peut apparaître après une période de stress, une grossesse ou tout simplement au changement de saison…Les cheveux s'affinent et se raréfient sur tout le haut du cuir chevelu. On peut observer chez les femmes Afro caribéenne des chutes de cheveux au niveau de la tempe : ce sont des chutes de traction dû à des coiffures telles que les tissages ou les tresses.

Comment réagir ?

Si nous avons des doutes sur le l’origine ou le type de chute, nous conseillons de consulter un dermatologue. Il peut considérer ou éliminer d’autres causes de chute qui peuvent survenir à la suite d’une maladie ou à la prise de médicament par exemple anti-cancéreux entraînent souvent un arrêt brutal de l’activité des bulbes pileux. Dans ce cas il vous prescrira un traitement adapté.
Sinon de façon générale, pour luter contre cette chute de cheveux, nous vous proposons une cure en 3 étapes qui aura à la fois une action physiologique et une action topique (locale).

1/ Redonner Force et matière au cheveu : Compléments Alimentaires Antichute

Il est important d’apporter des nutriments essentiels (vitamines et minéraux) à nos cheveux pour leurs donner Vitalité, Densité et Vigueur.
Nous vous recommandons des compléments alimentaires comprenant la vitamine B6 qui participe au bon déroulement de la synthèse de cystéine, élément essentiel de la kératine, les vitamines B2, B3, B5, B8 et la vitamine E dont l’action antioxydante permet de protéger les cellules des dommages oxydatifs. Sans oublier des minéraux tels que le sélénium, cuivre et zinc.

A bout de force Hapsatou Sy, 4C les sécret de LolyCap’ Energy PHYTOSPECIFIC

2/ Stimuler et fortifier : Shampoing Antichute

Il est important de bien choisir un shampoing adapté en complément de son traitement antichute pour stimuler le bulbe pilaire, renforcer la kératine et stimuler la croissance.

Soif de toi ? Hapsatou sy, Shampoing Fortifiant Boost Hair 3 en 1 250ml BiolissimeShampoing Antichute Himalaya Herbals

3/ Croissance et Volume : Lotion ou Sérum Antichute

Nous perdons en moyenne 50 à 100 cheveux par jour. C’est le cycle normal du cheveu ! Au-delà, on doit s’inquiéter et traiter. Les lotions ou sérums antichute vont activés énergiquement le cheveu pour stimuler sa croissance et bien sur sa pousse.

Sérum Revitalisant Boost 100ml Hair Biolissime, Phytocroissance 50ml PHYTOSPECIFICExtrême Repouss New Formula + Active 125ml Ozentya